Les secrets

Secret n° 12

Fin août 2017. Je suis de retour au collège après des vacances d’été reposantes et remplies de joie. Je rentre dans le bureau et trouve Madame qui range quelques dernières affaires. Je la salue et lui demande si ses vacances se sont bien passées. Elle me répond par l’affirmative et nous échangeons quelques banalités. Ses successeurs sont là, ils visitent les bureaux de la vie scolaire. Elle me précise qu’un homme a été nommé sur le poste de chef et qu’une dame a été nommée sur le poste d’adjointe. Je lui demande si elle les connaît, elle me dit que non mais elle ajoute qu’elle a quelques réserves sans en dire davantage. Nous montons l’escalier en direction des bureaux des CPE et croisons Prout-Prout et Fofolle (respectivement le chef et son adjointe).

Ils s’approchent et je remarque tout de suite le regard que me porte Prout-Prout. Nous sommes presque à la fin de l’été, il fait très chaud et j’ai sorti la petite robe marinière moulante… Il me regarde de haut en bas et cela me met mal à l’aise, la première pensée qui me vient à l’esprit c’est : « J’ai l’air d’une p*** ou quoi ? Qu’est-ce qui lui arrive ? ». Je ne suis pas rassurée. Bien plus tard j’ai compris que ce regard n’était pas du tout ce que je pensais mais c’était bien un signe… Un signe que je n’ai pas vu à ce moment-là mais qui annonce déjà la suite et la fin de l’histoire…

Nous nous saluons et il ne m’échappe pas que ces deux-là s’entendent comme larrons en foire. Je pense même qu’ils se connaissent depuis toujours alors qu’en fait pas du tout. Le courant est simplement très bien passé entre eux, trop bien passé je dirais ! Madame ramasse ses dernières affaires et fait ses adieux : elle s’en va rejoindre son nouvel établissement et laisse la place à Prout-Prout. Immédiatement l’atmosphère est beaucoup plus détendue, Prout-Prout n’est plus du tout guindé mais complètement désinhibé (encore un signe que je n’ai pas vu) et tout le monde semble heureux d’être ici. Tout le monde…ou presque. Je fais la connaissance d’une des nouvelles CPE, la deuxième doit arriver demain, et je sais que ce ne sera pas comme avec Petite Maman et Princesse bouclée. J’appellerai l’une l’Extrémiste car elle tient régulièrement des propos choc teintés de racisme, elle est très méprisante à l’égard des élèves et je me demande pourquoi elle est devenue CPE. Même moi qui ne suis pas une professionnelle de l’éducation je ne me permets pas de manquer de respect aux élèves ou de les traiter comme des moins que rien. Toutefois, je suis dure avec eux lorsqu’ils se montrent irrespectueux et/ou impolis (voir cette anecdote qui illustre bien mes propos). Sa collègue, pour laquelle je n’ai pas de surnom particulier, n’est pas mieux : elle a tout fait pour ne pas être mutée dans ce collège mais en vain. En résumé : elles n’ont pas le profil pour travailler dans ce collège difficile et ne veulent pas être ici. Elles-ne-veulent-pas. C’est pour cette raison qu’au début la communication et la collaboration étaient très compliquées avec elles.

Mais la vie nous réserve parfois de belles surprises et il aura fallu un évènement pour que je considère ces deux personnes différemment. Désormais, je n’hésite pas à dire à l’Extrémiste qu’elle va trop loin dans ses propos, toujours sur le ton de la plaisanterie mais au moins c’est dit. Elles ont par ailleurs de très belles qualités (insoupçonnées) et lorsque vous les connaissez un peu mieux, elles peuvent devenir des êtres très attachants. Je vous le disais lors de la révélation du secret n° 8, il ne faut jamais se fier à la première impression. Toujours laisser la place à l’espoir et à une seconde chance (mais bien la dernière, j’ai mes limites tout de même !).

Que vous dire de plus sur ces quelques jours avant la rentrée ? Je suis mal à l’aise, en manque de repères, car il n’est pas évident de gérer quatre nouvelles personnes qui arrivent comme ça avec leurs gros sabots et qui rejettent en bloc « le passé ». Il va falloir, encore une fois, reconstruire une relation et une collaboration professionnelles avec toutes ces personnes… De l’équipe de l’année dernière, je suis la seule qui soit restée et c’est donc à moi que revient la charge de porter le flambeau puis de le passer. En outre, Mme Beautiful n’est pas encore revenue de vacances, seuls le Bouillon, la Bourrique et l’Homme sont des visages familiers. Tous les autres ont déserté, certains sont partis à la retraite, d’autres sont partis dégoûtés par ce collège. Pour la première fois j’ai hâte que les profs reviennent ! Une façon de retrouver enfin quelque chose de familier, que je connais.

Ces deux premières années au collège ont été tellement difficiles que je ne peux concevoir l’idée de devoir à nouveau affronter et subir des actes malveillants, sordides et irrespectueux. Les actes malveillants, sordides et irrespectueux de Prout-Prout que je nommerai dorénavant Jekyll/Hyde.

Mais courage petite Nina. Car pour toi…le départ est proche…très proche !

time-for-a-change-897441__340

 

Publicités
Mieux-être

Ma petite routine de l’été !

Chaque année, à l’approche de l’été, je mets en place une petite routine constituée de courts exercices pour me sentir mieux dans mon corps et dans ma tête. Je me suis donc dit, pourquoi ne pas la partager sur le blog ? Je ne me suis pas encore lancée dans ce type d’articles « bien-être » mais comme je vous le disais dans le secret n° 10, j’ai plutôt intérêt à prendre soin de moi afin d’affronter avec plus de sérénité le stress au boulot.

Avant de vous donner mes petites astuces pour me faire du bien, je souhaite revenir sur le secret n° 10 justement. Je ne vous ai pas précisé que j’ai repris le travail le lendemain même de mon pétage de plomb. Encore aujourd’hui je ne sais pas comment j’ai trouvé la force de revenir et de ne pas démissionner sur le champ. Peut-être que j’avais peur de prendre du retard sur le travail et de le payer cher à la rentrée… Peut-être parce que j’ai eu un instant de lucidité ? Dans tous les cas je suis revenue car je ne voulais pas me laisser davantage abattre par le boulot. J’ai pris du recul sur cet évènement, où je ne me suis pas reconnue, en observant de façon objective ma réaction et mon comportement pendant et après l’altercation. J’en suis arrivé à la conclusion qu’il ne fallait pas que cela se reproduise l’an prochain (c’est-à-dire en ce moment même) et qu’il fallait que je m’écoute davantage plutôt que de faire l’autruche comme je l’ai fait. J’ai eu beaucoup de chance, Madame est odieuse mais s’est montrée bienveillante sur ce coup-là. Pas sûre que l’issue aurait été la même ailleurs…

Lire la suite « Ma petite routine de l’été ! »

Le Coin lecture

Coin lecture : Le feu et la fureur

Pour notre nouveau Coin lecture, je vous donne mon avis sur un ouvrage qui a beaucoup fait parler de lui en début d’année : Le feu et la fureur écrit par Michael Wolff et paru aux éditions Robert Laffont le 5 janvier 2018.

Create perfectlonglashes

Résumé :

Dans ce livre qui a mis le feu à l’Amérique et que Donald Trump a cherché à interdire, Michael Wolff nous entraîne dans les coulisses de la Maison Blanche et multiplie les révélations. Luttes de pouvoir, favoritisme, amateurisme, trahisons, scènes de famille… L’enquête démontre comment l’entourage intime et professionnel de Trump déploie une énergie considérable à camoufler l’ignorance, le manque de sang-froid et de scrupules du 45ème président des États-Unis. Difficile de ne pas être saisi d’effroi pour la marche du monde quand les principaux conseillers de la Maison Blanche se vouent une haine froide, quand les efforts des diplomates sont anéantis en quelques tweets présidentiels, quand les collaborateurs jettent l’éponge ou sont renvoyés sur un coup de tête, quand la First Lady et sa belle-fille sont à couteaux tirés… Difficile d’être président des États-Unis quand on est le premier surpris par son élection. Michael Wolff a bénéficié d’un accès exceptionnel à la Maison Blanche, il a recueilli plus de deux cents témoignages de proches et de conseillers. Son livre relance le débat : Donald Trump est-il en capacité de gouverner ?

Mon avis :

La première chose que je peux dire avant même de vous donner mon avis c’est que le résumé est quelque peu trompeur… Je m’attendais à davantage de révélations choc alors qu’en réalité l’auteur s’attache principalement à évoquer les luttes intestines au sein de l’administration Trump et dresse un portrait consternant du président.

Lire la suite « Coin lecture : Le feu et la fureur »

Les secrets

Secret n° 11

Le réveil sonne. Il est six heures. Les trous dans les volets laissent passer les premiers rayons de soleil. Une autre belle journée de juin s’annonce, le pays est actuellement traversé par une vague de chaleur qui devrait durer encore quelques jours. Je me réveille, baille, me frotte les yeux et je suis traversée par un sentiment de malaise. J’ai fait un rêve très étrange et bizarrement j’ai la sensation qu’il va se réaliser pour de vrai, comme dans les films. Mais que se passe-t-il dans ce rêve ?

Je suis au collège, dans mon bureau, c’est le jour de la rentrée des classes. Les élèves ne sont pas encore arrivés mais ne devraient plus tarder. Je me dirige vers mon poste de travail quand soudain Madame sort brusquement de son bureau. Elle me regarde l’air affolé et me dit : « Nina, je dois ramasser mes affaires. Le Rectorat vient de m’appeler, je dois partir, quelqu’un d’autre arrive. Je ne ferai pas l’année avec vous. » Elle retourne dans son bureau et je la regarde réunir ses affaires dans la précipitation. Je lui demande ce qu’il se passe. « Je dois partir, ils m’attendent dans l’autre établissement, je n’ai pas beaucoup de temps. » Je crois que le rêve se termine là. Je ne sais pas vraiment comment il a commencé et je ne sais pas vraiment non plus comment il s’est terminé mais je me souviens parfaitement de l’ambiance de la scène et des mots qui ont été dits.

Lire la suite « Secret n° 11 »

Le Coin lecture

Coin lecture : The Singles Game

Chers amis bibliophiles,

Cette semaine, je vais vous parler du dernier roman de Lauren Weisberger, L’art et la manière de conclure en beauté, paru le 3 novembre 2016 aux éditions Fleuve éditions. Je précise que j’ai lu le roman en anglais dont le titre est The Singles Game (paru le 30 juin 2016).

Sans titre

Résumé (en français) :

À 24 ans, Charlotte Silver, dite « Charlie », a tout pour elle. Dotée d’une plastique parfaite, elle figure parmi les meilleures joueuses du monde. Les médias et les fans l’adorent. Seule ombre au tableau : elle n’a jamais remporté une victoire en Grand Chelem. Lorsqu’une blessure l’oblige à abandonner Wimbledon, Charlie prend une mesure drastique. Elle renvoie sa coach de toujours et la remplace par l’entraîneur star Todd Feltner, aussi réputé pour ses mauvaises manières que pour sa redoutable efficacité. Ce pacte avec le diable propulse Charlie aux sommets des classements, comme en couverture des magazines people… Et sa relation avec le joueur « le plus sexy du monde » est une alliée de taille dans cette quête de la gloire : terre battue ou tapis rouge, Charlie Silver devient la it-girl du tennis féminin que tout le monde s’arrache. Mais entre fêtes, tromperies et compétition, la célébrité n’est pas qu’une partie de plaisir… surtout quand une éternelle rivale ne recule devant rien pour prendre le dessus. Jusqu’où Charlie sera-t-elle prête à aller pour être la meilleure ?

Mon avis :

En lisant le résumé, je me suis dit (d’un air maussade) « Bon, c’est parti pour une fiction romantico-sportive où le tennis sera roi ! ». Effectivement, il est question de tennis dans le roman de Lauren Weisberger mais pas trop heureusement ! Bien que certains passages décrivent avidement les matches joués par Charlie, ils ne constituent que 5 % de l’histoire. C’est peut-être déjà trop vous me direz.

Lire la suite « Coin lecture : The Singles Game »