Le Coin lecture

Le Coin lecture : Sharp Objects

Je vous propose aujourd’hui la lecture d’un roman de l’auteure américaine Gillian Flynn intitulé Sharp Objects (Sur ma peau en français) et sorti en 2006 aux États-Unis aux éditions Shaye Areheart Books. J’ai lu le roman en anglais.

 

Résumé :

La ville de Wind Gap dans le Missouri est sous le choc : une petite fille a disparu. Déjà, l’été dernier, une enfant avait été sauvagement assassinée… Une jeune journaliste, Camille Preaker, se rend sur place pour couvrir l’affaire. Elle-même a grandi à Wind Gap. Mais pour Camille, retourner à Wind Gap, c’est réveiller de douloureux souvenirs. On retrouve bientôt le cadavre de la fillette. Très vite, Camille comprend qu’elle doit puiser en elle la force d’affronter la tragédie de son enfance si elle veut découvrir la vérité…

Mon avis :

Il s’agit du premier roman de Gillian Flynn qui est un auteur dont j’affectionne particulièrement le travail. Même si l’on retrouve les ingrédients qui ont fait le succès de Dark Places et de Gone Girl, je trouve ce premier ouvrage moins réussi que les deux suivants. Gillian Flynn s’est notamment fait connaître lorsque son troisième roman Gone Girl (Les apparences en français) a été adapté au cinéma par David Fincher en 2014 avec Rosamund Pike et Ben Affleck dans les rôles principaux. Ce film a reçu de nombreux prix et constitue à mon sens une excellente adaptation du livre (et je ne le dis pas souvent donc…croyez-moi 😁😁 !!!). Notez que Dark Places (Les lieux sombres) a également été adapté au cinéma l’année suivante en 2015 avec Charlize Theron dans le rôle de l’héroïne principale.

Sharp Objects raconte l’histoire de Camille Preaker, une journaliste travaillant pour le Daily Post à Chicago, envoyée par sa hiérarchie à Wind Gap (sa ville natale) afin d’y couvrir le meurtre d’une petite fille et l’enlèvement d’une autre. Camille n’est pas enthousiaste à l’idée de « rentrer » à la maison et c’est donc à contre cœur qu’elle prend la route. Les premiers souvenirs se manifestent et le malaise grandit page après page… Nous faisons très vite la connaissance de sa famille : Adora, sa mère, Alan, son beau-père, Amma, sa demi-sœur de 15 ans et Marian, sa sœur décédée il y a de nombreuses années. Camille n’a presque plus de contacts avec cette famille qu’elle a préféré éloigner de sa vie actuelle et l’on découvre au fil de la lecture qu’elle a pris cette décision pour de très bonnes raisons. Lire la suite « Le Coin lecture : Sharp Objects »

Publicités
Le Coin lecture

Coin lecture : Le pays du nuage blanc

Le Coin lecture vous a manqué ? Le revoilà de nouveau avec un roman écrit par l’auteure allemande Sarah Lark en 2007 et intitulé Le pays du nuage blanc (Im Land der weissen Wolke). Il est paru en France en 2013 aux éditions L’Archipel.

 

Résumé :

« Eglise anglicane de Christchurch (Nouvelle-Zélande) recherche jeunes femmes honorables pour contracter mariage avec messieurs de notre paroisse bénéficiant tous d’une réputation irréprochable. »

Londres, 1852. Hélène, préceptrice, décide de répondre à cette annonce et de tenter l’aventure. Sur le bateau qui la mène au Pays du nuage blanc, elle fait la connaissance de Gwyneira, une aristocrate désargentée promise à l’héritier d’un magnat de la laine. Ni l’une ni l’autre ne connaissent leur futur époux. Une nouvelle vie – pleine d’imprévus – commence pour les deux jeunes femmes, qu’une amitié indéfectible lie désormais…

Mon avis :

Un jour, à la recherche d’un livre dans le magasin Cutura, je tombe sur ce petit pavé qui attire mon regard et pour cause ! Je ne vous parle jamais des couvertures de livres mais elles sont vraiment emblématiques. Et celle-ci m’a immédiatement plu avec ses tons pastel, l’écume des vagues, les rochers et cette dame (aristocrate ?) se baladant sur le sable avec son ombrelle au-dessus de sa tête. Un coup d’œil à la quatrième de couverture et je fus convaincue !

Tous les ingrédients que j’aime sont réunis dans cette histoire : une foule de personnages et de générations différentes, de nombreuses péripéties et de retournements de situation, une époque qui me plaît, des contrées inconnues, une vraie saga familiale s’étendant sur plusieurs années. Seul hic : certains passages peuvent traîner en longueur car ils sont très descriptifs. Autant les descriptions des paysages néo-zélandais valent le coup d’être lues, autant certaines scènes ne le méritent pas. Moi qui suis amatrice de scènes s’enchaînant les unes après les autres, j’ai sauté quelques lignes (mais pas trop je le jure !).

Lire la suite « Coin lecture : Le pays du nuage blanc »