Le Coin lecture

Coin lecture : La petite couturière du Titanic

Pour ce nouveau Coin lecture, je vous parle d’un roman américain écrit par Kate Alcott en 2012 et intitulé La petite couturière du Titanic (« The Dressmaker » en anglais). Ce roman a été publié pour la première fois en français en 2016 aux éditions Archipel.

Create perfectlonglashes

Résumé :

Avril 1912. Tess Collins, jeune Anglaise aspirant à percer dans le milieu de la mode, a de la chance. A peine sur le Titanic, elle fait la connaissance de Lucy Duff Gordon, célébrité de la haute couture qui va présenter sa nouvelle collection en Amérique. Sa femme de chambre lui ayant fait faux bond, la créatrice de mode décide de prendre Tess à son service. A bord, la jeune femme fait la rencontre de deux hommes. Mais, tandis qu’un triangle amoureux se forme, le paquebot, sans que ses passagers s’en doutent, fonce vers un iceberg… A New York, Tess intègre l’atelier de lady Lucy. Les talents de modiste de la jeune femme se révèlent bien vite, ses premiers modèles font sensation. Mais son ascension pourrait connaître un coup d’arrêt. Ne se murmure-t-il pas en effet que lady Lucy aurait eu une conduite répréhensible lors du naufrage ?

Mon avis :

En passant un jour à la Fnac, je tombe par hasard sur ce livre qui m’a immédiatement séduite lorsque j’ai vu le nom Titanic. Et je ne regrette pas ce choix ! Ce livre est très intéressant car il ne traite pas seulement de la vie sur le paquebot et du naufrage. Il parle également du retour à la vie après la catastrophe et de la commission d’enquête américaine mise en place quelques jours après l’arrivée des rescapés à New York. Personnellement, je ne savais pas qu’une commission d’enquête avait eu lieu aux États-Unis mais avais entendu parler d’un procès en Angleterre, pays constructeur du bateau. L’audition des différents protagonistes (connus et inconnus) de la catastrophe sert de toile de fond à l’histoire de Tess, l’héroïne du roman.

Lire la suite « Coin lecture : La petite couturière du Titanic »

Publicités
Le Coin lecture

Petit coin lecture # 1 : Lune de miel à Paris

Je commence aujourd’hui une série d’articles temporaire dédiés aux nouvelles de l’auteure britannique Jojo Moyes qui a écrit un recueil intitulé Paris est à nous. Ce recueil de onze nouvelles paraîtra le 4 juillet prochain aux éditions Milady mais grâce à certaines plateformes de lecture digitale telles que Kobo ou Amazon, il est possible d’accéder aux nouvelles en avant-première pour le prix modique de 0,99 € par titre.

Create perfectlonglashes

Alors c’est parti ! Et ça commence fort pour cette première nouvelle, Lune de miel à Paris, qui est par ailleurs gratuite jusqu’à début juillet. Avant de commencer à vous en parler, il faut que vous sachiez qu’il vous est recommandé de lire un des derniers romans de Moyes intitulé Les yeux de Sophie. Pourquoi ? Parce que l’auteure raconte les nouvelles aventures des quatre protagonistes du roman original : Edouard, Sophie, David et Liv. Je ne vous dévoilerai pas l’intrigue du roman, je laisse votre curiosité s’emparer de vous, en revanche je peux vous dire que l’histoire de ces quatre personnages se déroule avant celle narrée dans le roman.

Qu’en ai-je pensé ? Que du BIEN ! J’ai volontairement choisi de ne pas lire le résumé pour faire place à la surprise et j’ai été servie ! Je n’ai pas tout de suite fait le rapprochement entre les personnages de Liv et David dans la nouvelle et ceux du roman. C’est lorsqu’entrent en scène Sophie et Édouard que j’ai levé les yeux de la page que je lisais et que je me suis dit « NOOOONNN !!!! ». J’étais aux anges ! Ça vous ait déjà arrivé de ressentir une joie inexplicable pour le retour d’un personnage favori dans un livre / une série ? A ce moment-là j’ai vraiment eu l’impression de retrouver d’anciens amis que j’avais perdus de vue 😁😁

Cette nouvelle suit les traces de son grand-frère roman en cela qu’elle réserve une large place à l’amour. Au bel amour véritable, « true love kiss », comme dans l’histoire de La Belle au bois dormant. Mais qui dit amour dit problèmes… Et ce sont des problèmes de couple classiques que nous décrit Jojo Moyes à travers les sept chapitres de la nouvelle. Les deux romances se déroulant à Paris, pour l’une en 1916 et pour l’autre en 2002, Jojo Moyes nous montre que peu importe l’époque les maux d’amour restent les mêmes et que nous tendons tous à la même stabilité affective. D’une part nous assistons au déclin du couple que forment Édouard et Sophie, fraîchement mariés, généré par une « mauvaise conseillère » qui n’est autre qu’un des anciens modèles qu’Édouard a peints par le passé. D’autre part, nous assistons à la dégradation progressive du mariage de David et Sophie alors qu’ils sont en pleine lune de miel. David, accaparé par son travail ne voit pas / plus Liv qui se sent de plus en plus délaissée et isolée.

Sophie / Edouard et Liv / David vont-ils parvenir à surmonter leurs difficultés ?

Complètement happée par cette nouvelle que j’ai lue en quarante-cinq minutes, j’étais triste au moment de lire la dernière page. J’aurais bien voulu que cette nouvelle constitue un roman à part entière. Peut-être qu’à l’instar du roman Avant toi, l’auteure écrira une suite ? Je me suis particulièrement prise d’affection pour Édouard et Sophie, ce qui a été également le cas lors de la lecture du roman, et je suis contente que l’auteure ait imaginé cette nouvelle histoire pour eux. Elle ne fait qu’accentuer l’idée que leur amour est fort et indéfectible. Et la description du Paris de l’époque est fabuleuse et très authentique ! Jojo Moyes insère de nombreuses phrases en français dans le texte en ayant recours au style de langage de l’époque.

Il est très facile (pour les filles) de s’identifier aux personnages féminins. Pour ma part je me sentais très proche de Sophie car ma moitié de cœur a été (est toujours) convoité par une « mauvaise conseillère ». J’espère que nous connaîtrons le même destin que le couple de Sophie et Édouard ! 😅

Je vous recommande ce livre, il est court, il est gratuit au format Ebook, alors foncez !

teddy-bear-1968202_960_720

Le Coin lecture

Coin lecture : La mélodie de Vienne

Pour notre Coin lecture de la semaine,je vous ai choisi un roman autrichien intitulé La mélodie de Vienne (« Der Engel mit der Posaune, Roman eines Hauses » en allemand) et écrit par Ernst Lothar. Ce roman, bien qu’écrit à la fin des années 30, a été publié pour la première fois en anglais en 1944 puis dans sa langue originale en 1946. Pour la France, il n’est paru qu’en 2016 aux éditions Liana Lévi.

Create perfectlonglashes

Résumé :

Dans un immeuble cossu de Vienne, en 1888, la famille Alt occupe tous les étages. Leur titre de noblesse ? Le piano sur lequel a joué Mozart, construit par Christoph Alt, le fondateur. Des ateliers sortent encore des pièces exceptionnelles. Une réputation qui leur impose de s’astreindre aux règles de la haute société viennoise. L’arrivée dans la famille de la trop belle Henriette Stein – d’origine juive qui plus est – sème le trouble. La jeune femme plonge dans le tourbillon de fêtes et de création qui s’empare de la ville en cette fin de siècle. Un tourbillon où l’on percevra bientôt les fêlures du rêve austro-hongrois : le suicide du prince héritier, l’assassinat de l’archiduc suivi de la guerre de 14-18, l’essor du mouvement ouvrier, la montée du nazisme…

Mon avis :

La première chose que je peux dire après la lecture du roman est que le sous-titre apparaissant sur la couverture, Le Downtown Abbey de Vienne, est absolument faux. Il s’agit bien d’une saga familiale touchée par les évènements historiques de son époque mais l’auteur ne nous livre pas des intrigues rocambolesques à outrance. Au contraire, comme il le dit lui-même, les quelques épisodes familiaux qui sont racontés dans le livre sont déjà trop nombreux pour être réalistes. Il préfère faire plus de place à l’Histoire avec un grand « H ». Car ce livre a été écrit à la fin des années 30, période à laquelle se termine le roman, et période durant laquelle le destin de l’Autriche fut scellé. Lire la suite « Coin lecture : La mélodie de Vienne »

Le Coin lecture

Coin lecture : Le feu et la fureur

Pour notre nouveau Coin lecture, je vous donne mon avis sur un ouvrage qui a beaucoup fait parler de lui en début d’année : Le feu et la fureur écrit par Michael Wolff et paru aux éditions Robert Laffont le 5 janvier 2018.

Create perfectlonglashes

Résumé :

Dans ce livre qui a mis le feu à l’Amérique et que Donald Trump a cherché à interdire, Michael Wolff nous entraîne dans les coulisses de la Maison Blanche et multiplie les révélations. Luttes de pouvoir, favoritisme, amateurisme, trahisons, scènes de famille… L’enquête démontre comment l’entourage intime et professionnel de Trump déploie une énergie considérable à camoufler l’ignorance, le manque de sang-froid et de scrupules du 45ème président des États-Unis. Difficile de ne pas être saisi d’effroi pour la marche du monde quand les principaux conseillers de la Maison Blanche se vouent une haine froide, quand les efforts des diplomates sont anéantis en quelques tweets présidentiels, quand les collaborateurs jettent l’éponge ou sont renvoyés sur un coup de tête, quand la First Lady et sa belle-fille sont à couteaux tirés… Difficile d’être président des États-Unis quand on est le premier surpris par son élection. Michael Wolff a bénéficié d’un accès exceptionnel à la Maison Blanche, il a recueilli plus de deux cents témoignages de proches et de conseillers. Son livre relance le débat : Donald Trump est-il en capacité de gouverner ?

Mon avis :

La première chose que je peux dire avant même de vous donner mon avis c’est que le résumé est quelque peu trompeur… Je m’attendais à davantage de révélations choc alors qu’en réalité l’auteur s’attache principalement à évoquer les luttes intestines au sein de l’administration Trump et dresse un portrait consternant du président.

Lire la suite « Coin lecture : Le feu et la fureur »

Le Coin lecture

Coin lecture : The Singles Game

Chers amis bibliophiles,

Cette semaine, je vais vous parler du dernier roman de Lauren Weisberger, L’art et la manière de conclure en beauté, paru le 3 novembre 2016 aux éditions Fleuve éditions. Je précise que j’ai lu le roman en anglais dont le titre est The Singles Game (paru le 30 juin 2016).

Sans titre

Résumé (en français) :

À 24 ans, Charlotte Silver, dite « Charlie », a tout pour elle. Dotée d’une plastique parfaite, elle figure parmi les meilleures joueuses du monde. Les médias et les fans l’adorent. Seule ombre au tableau : elle n’a jamais remporté une victoire en Grand Chelem. Lorsqu’une blessure l’oblige à abandonner Wimbledon, Charlie prend une mesure drastique. Elle renvoie sa coach de toujours et la remplace par l’entraîneur star Todd Feltner, aussi réputé pour ses mauvaises manières que pour sa redoutable efficacité. Ce pacte avec le diable propulse Charlie aux sommets des classements, comme en couverture des magazines people… Et sa relation avec le joueur « le plus sexy du monde » est une alliée de taille dans cette quête de la gloire : terre battue ou tapis rouge, Charlie Silver devient la it-girl du tennis féminin que tout le monde s’arrache. Mais entre fêtes, tromperies et compétition, la célébrité n’est pas qu’une partie de plaisir… surtout quand une éternelle rivale ne recule devant rien pour prendre le dessus. Jusqu’où Charlie sera-t-elle prête à aller pour être la meilleure ?

Mon avis :

En lisant le résumé, je me suis dit (d’un air maussade) « Bon, c’est parti pour une fiction romantico-sportive où le tennis sera roi ! ». Effectivement, il est question de tennis dans le roman de Lauren Weisberger mais pas trop heureusement ! Bien que certains passages décrivent avidement les matches joués par Charlie, ils ne constituent que 5 % de l’histoire. C’est peut-être déjà trop vous me direz.

Lire la suite « Coin lecture : The Singles Game »